Québécon – Entrepreneur général

Durée de vie utile d’un drain français

Vieux drain
Illustration #1

Le drain français a pour rôle principal de capter les eaux souterraines permettant ainsi de réduire ou d’éviter la création de pressions hydrostatiques pouvant être la cause d’infiltrations d’eau. Ce drain doit être installé selon les exigences du Code du Bâtiment.

Le fonctionnement du drain peut cependant être affecté au fil du temps par divers éléments. Certaines déficiences d’installation, telles l’écrasement par de grosses pierres contenues dans la terre de remblai, le mauvais niveau, un recouvrement de pierre concassée insuffisant, les raccords déficients affectent le fonctionnement peu de temps après sa mise en œuvre. On pourrait donc dans ces cas considérer l’installation comme comportant des vices de construction.

Qu’en est-il cependant lorsque le drain fonctionne adéquatement pendant 15, 20 et même 25 ans sans problème et que tout à coup, après de fortes pluies, le sous-sol est inondé ?

Le mauvais fonctionnement du drain peut être attribuable à des éléments qui sont reliés directement à sa durée de vie utile.

En effet, au fil du temps l’eau qui chemine vers le drain transporte de fines particules soit de silt, de sable ou autre qui se déposent à la base du drain et progressivement cette accumulation réduit la capacité drainante du drain (illustration 1).

Vieux drains
Illustration #2

D’autres éléments incontrôlables tels les racines des arbustes ou arbres peuvent jouer les trouble-fêtes (illustrations 2 et 3).

La présence des descentes de gouttière à proximité des fondations peut contribuer à accélérer le phénomène de dépôt à la base du drain. De plus, les tuyaux de descente ne doivent jamais être raccordées au drain français, ce dernier serait facilement obstrué par l’accumulation de débris ou de feuilles amenés par les tuyaux de descente.

L’aménagement de platebandes au périmètre de la maison et l’installation de système d’irrigation automatique près des fondations sont des éléments qui peuvent également nuire au bon fonctionnement du drain.

Lorsque le drain devient inefficace, l’eau ne pouvant être évacuée s’accumule sous la dalle de béton et crée des pressions ascendantes. L’eau s’infiltre à la jonction de la dalle et des murs ou par les fissures capillaires de la dalle de sous-sol.

Les drains français ont donc une durée de vie utile au même titre que n’importe quel élément du bâtiment.

Illustration #3

Comment peut-on évaluer cette durée de vie ?

La nature du sol est l’élément principal à considérer. En effet, les sols contenant de fines particules tels les sables fins, les argiles contenant du silt, sont susceptibles d’acheminer plus de particules vers le drain et en affecter la performance (illustration 4).

Les pentes de terrain qui dirigent l’eau de surface vers les fondations, le raccordement et le positionnement des descentes de gouttière sont des éléments à ne pas négliger.

On peut donc affirmer que dans un sol d’argile la durée de vie utile d’un drain varie de 25 à 35 ans.

Dans les sables, c’est différent. Dépendamment de la granulométrie, le drain peut se colmater rapidement et même à l’intérieur d’une période aussi courte que 15 ans. Dans de tels cas, on peut prétendre que dans les sables très fins la durée de vie du drain est de 15 à 20 ans tandis que dans les sables grossiers une durée variant entre 20 à 25 ans doit être considérée.

Illustration #4

Ces déficiences ne peuvent être considérées comme des déficiences d’installation mais doivent être considérées comme une réduction de performance reliée à la durée de vie utile d’un drain et ce, au même titre que les autres composantes d’un bâtiment.

Afin de prévenir l’obstruction d’un drain et de prolonger sa durée de vie utile, il est conseillé d’en faire l’entretien par un lavage sous pression. Dans le cas d’obstruction, une inspection à l’aide de caméra sera alors recommandée.

Vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec nous ils nous fera plaisir de répondre à celles-ci.